Méthode pour imaginer un beau massif de plantes Aux 4 saisons

Mis à jour : 19 janv 2019


A masque for four seasons, Walter Crane

Pour créer une composition végétale réussie, il est nécessaire de choisir des plantes possédant des conditions de culture similaires dont les couleurs et les textures des feuillages et des floraisons s'associent harmonieusement au fil des saisons.

Floraisons printanières aux couleurs vives: anémones, muscaris, scilles et tulipes ©NR Landscaping

Le cercle chromatique : un outil pour associer les couleurs

Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'utilisation d'un cercle chromatique ou que vous manquez d'idées pour associer les couleurs, consultez notre article Comment associer les couleurs au jardin ?






la conception en 3 étapes


1. Identifiez le contexte


  • les conditions climatiques, la nature du sol, et l'exposition solaire du lieu où vous souhaitez planter le massif

  • vos goûts en matière de couleurs et de structures des plantes : l'architecture globale de la plante et la forme/texture des feuilles

Vous préférez les couleurs vives et les associations contrastées ? ou peut être des camaïeux délicats de tons pastels ? Vous préférez les plantes élancées et vaporeuses ? celles dont les feuillages sont très découpés, presque dentelés ? ou plutôt les plantes dont les feuilles sont larges et arrondies ? etc...


Le laurier des montagnes en fleurs est révélé par le feuillage découpé de la graminée. Kalmia latifolia 'Olympic Fire' et Carex 'Ice Dance' ©NR Landscaping

  • votre disponibilité pour l'entretien

  • une thématique ou une utilité pour le massif (optionnel)

Vous souhaitez retrouver des plantes comestibles ? Votre priorité est de masquer un vis-à-vis ? ou bien avoir un massif fleuri toute l'année ? Votre intérieur est décoré dans un style exotique et vous souhaitez mettre votre extérieur en cohérence ? etc...



2. Listez les végétaux correspondant aux critères définis précédemment


La clé d'un massif réussi est d'associer une thématique couleur à une diversité dans les formes et les textures des feuillages.

En été, le roux du feuillage des heuchères et le mauve des nepetas et des sauges en fleurs contrastent avec le vert des bergenias et de l'herbe du Japon. ©NR Landscaping

Si vous ne savez pas quoi choisir, observez quel est l'environnement proche du futur massif, cela vous aidera à faire un choix pour conserver une cohérence esthétique! Le massif doit s’intégrer au style des éléments à proximité directe : le paysage, les plantes déjà en place, le bâtit ou les constructions ou encore le mobilier extérieur.


3. Créez un tableau



Prenez en compte la saison et les hauteurs de végétaux, appelées strates, et testez en image des associations harmonieuses (cf. exemple illustré ci-dessous).


Tuteurs décoratifs en métal recyclé ©NR Landscaping

Pensez aussi aux éléments de décoration : une sculpture, des lanternes, des tuteurs décoratifs, des rochers, une gloriette en fer forgé ou en bois peint... un objet ou du mobilier détourné de sa fonction utilitaire comme un banc, une chaise ou une porte partiellement dissimulée par les plantes.


Rocher et paillage en ardoise dans un massif méditerranéen ©NR Landscaping


La décoration est un élément architectural apportant une touche de couleur intemporelle, un point focal intéressant, du style ou encore de la personnalité à un massif végétal.

Le tableau de Conception : un Exemple illustré



1. Le contexte


Massif champêtre en été & rochers calcaires ©NR Landscaping
  • Jardin dans le sud-est de la France


  • Climat méditerranéen avec des étés chauds et secs et des hivers doux et humides, un sol calcaire et drainant et une zone plein soleil.


  • Le propriétaire aime les couleurs et les feuillages contrastés. Il souhaite un ensemble naturel, une décoration minérale et très peu d'entretien.


  • Deux essences d'arbres sont déjà présentes et doivent s'intégrer au massif : un érable de Montpellier (1) et deux chênes vert (2).


2. La liste des végétaux et des éléments décoratifs


Les plantes sélectionnées sont adaptées à un sol calcaire et drainant, une fois établies elles ont des besoins en eau modérés et ne nécessitent que très peu d'entretien.

En guise de décoration minérale, nous avons opté pour des rochers de calcaire provenant d'une carrière locale. L’écorce des arbres est aussi un élément visuel pris en compte.


(1) Acer monspessulanum : érable de Montpellier, arbre caduque déjà présent (2) Quercus ilex : chêne vert, arbre persistant déjà présent (3) écorce des chênes verts déjà présent (4) Artemisia absinthium ‘Lambrook Silver’ : absinthe, vivace rustique, taillée à 10 cm du sol au printemps (5) Euonymus europaeus ‘Red Cascade’ : fusain d'Europe, arbuste caduque (6) Cotinus coggygria ‘Lilla’ : arbre à perruques, arbre nain caduque (7) Rhus typhina Tiger Eyes 'Bailtiger' : sumac de Virginie, arbuste caduque

(8) Anemanthele lessoniana ‘Sirocco’ : graminée persistante (9) rochers décoratifs en calcaire (10) Helenium ‘Moerheim Beauty’ : hélénie, vivace caduque (11) Cyclamen hederifolium var. hederifolium f. albiflorum : cyclamen de Naples, couvre-sol persistante (12) Antirrhinum majus : gueule de loup, vivace (13) Aquilegia 'Winky Double Red-White' : ancolie à fleurs doubles, vivace caduque





3. Le tableau de conception


A l’automne un camaïeu de pourpre et d’orange s’oppose à des gris-verts, et au printemps les verts vifs et acidulés dominent et contrastent avec des tons de roses et de pourpres. Les formes et les textures des feuillages sont joliment contrastés.


Tableau de conception du massif en fonction de la hauteur et de l’apparence des éléments en automne. ©NR Landscaping

Tableau de conception du massif en fonction de la hauteur et de l’apparence des éléments au printemps. ©NR Landscaping

Au printemps, les hélénies repoussent tout juste et n'ont pas un impact visuel significatif tout comme l'absinthe qui a été coupé à ras en fin d'automne, elles ne figurent donc pas dans le tableau. Les ancolies et les gueules de loup sont quant à elles en fleurs au printemps mais ne sont plus présentes en automne.


Notes :


Les strates végétales sont adaptées au massif à concevoir. La strate haute correspond aux plantes les plus hautes, elle n’est pas forcément associée à des arbres. De plus, la couverture végétale de la strate haute peut avoir une influence sur l’exposition au soleil des plantes des strates inférieures.


Dans cet exemple, pour des raisons synthétiques, nous avons décliner la même composition à l'automne et au printemps, les deux saisons d’intérêt majeur pour cette association, mais pensez à le faire pour les 4 saisons.


#couleur #saison #conception #jardin #extérieur

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now